3 avril 2011

Concert Paradise Lost - Bataclan, Paris - 3 avril 2011

Après avoir lamentablement raté le concert d'un groupe le samedi 2 avril (sans commentaire), j'ai failli réitérer mon erreur le dimanche 3 avril avec le concert de Paradise Lost. Merci au coup de fil d'un pote qui m'a demandé « on se voit bien au concert ce soir, Paradise Lost ? » - je pense que j'aurais zappé sinon ! Bref, nous voilà partis en courant vers le Bataclan pour découvrir que la première partie du concert de Paradise Lost - Arkan - était en cours. Des petits français sur scène, un genre que je ne pourrais vous décrire et qui ne m'a pas particulièrement touché. Passons à Paradise Lost !

Concert de Paradise Lost - enfin !

N'ayant jamais vu Paradise Lost en vrai, j'étais évidemment impatiente de les voir enfin en concert. Quelle n'a pas été ma surprise (et la surprise de beaucoup) d'apprendre en mars l'incendie de l'Élysée-Montmartre et l'annulation de tout concert et festival prévus dans cette mythique salle (décidemment, entre le Kata bar qui ferme et cette salle qui brûle, le quartier doit être maudit !). Bon, « faites qu'ils n'annulent pas, mais qu'il y ait de l'entraide entre salles ! » me suis-je dit. Et, heureusement, deux jours après l'incendie de l'Élysée-Montmartre, le concert n'est pas annulé mais déplacé au Bataclan, le 3 avril, et il devient le concert de clôture de la tournée « Draconian Times » de Paradise Lost.

Paradise Lost en concert : oui mais encore ?

Beaucoup d'expectative dans la salle ce soir-là. Certains spectateurs huent même la première partie en réclamant Paradise Lost. À l'arrivée des musiciens, on se dit que le spectacle commence enfin... pour mieux nous désillusionner par la suite.

Quelques minutes après le début du concert, on se rend compte qu'on aura des spots de lumière en plein dans les yeux, pendant tout le concert. Bon, le visuel sera gâché, tant pis, c'est le son qui importe. Oui, mais les multiples larsen m'ont bien fait grimacer tandis que la voix du chanteur disparait régulièrement à cause des effets ou parce qu'il avait la voix cassée, nous ne le saurons jamais. Il y a eu quand même quelques slams pendant le concert, ainsi qu'un peu d'ambiance, mais la musique légèrement répétitive (en même temps, je le savais, j'avais écouté l'album) et les yeux fermés à cause des lumières m'ont endormie sur la fin et c'est un morceau du premier rappel qui m'a réveillé !

Concert de Paradise Lost - Ô déception !

Au final, j'aurais largement préféré assister aux vingt ans de « Blackwater Park » par Opeth.

Notez quand même que pas mal de personnes se sont déplacées malgré le décalage du concert, mais personnellement, ce concert m'a finalement déçue. Je m'attendais à mieux de Paradise Lost, même si je savais qu'ils interpréteraient un album que je ne révère pas particulièrement. L'écoute de « In requiem » le lendemain, avec mon casque, dans le métro a été plus satisfaisante que la totalité du concert.. Et vous, y étiez-vous ?

Paradise Lost : setlist non exhaustive du concert

Draconian Times
  • « Enchantment »
  • « Hallowed Land »
  • « The Last Time »
  • « Forever Failure »
  • « Once Solemn »
  • « Shadowkings »
  • « Elusive Cure »
  • « Yearn For Change »
  • « Shades Of God »
  • « Hands Of Reason »
  • « I See Your Face »
  • « Jaded »
Icon
  • « True Belief »
Faith Divides Us Death Unites Us
  • « The Rise Of Denial »
Shades Of God
  • « As I Die »