17 septembre 2009

Amorphis / Amoral / Before The Dawn - La Loco, Paris - 14 octobre 2009

Cela fait maintenant plusieurs années que j’attendais le passage d’Amorphis par la France, le groupe ayant « oublié » de passer chez nous lors de leur dernière tournée pour Silent Water. Quelle joie donc, d’autant plus que le concert a lieu à La Loco ! Hélas, je ne savais pas qu’il s’agissait de la petite salle, celle où seuls ceux qui ont la chance d’être dans la fosse en face de la scène pourront tout voir. En effet, en plus d’être beaucoup trop petite pour tout ce monde, de larges piliers entourent la scène et la rambarde en hauteur, obstruant la scène pour ceux qui sont sur le côté. Résultat, j’ai « de la chance » d’être sur les marches de l’escalier à l’entrée, où je peux voir quelques musiciens. Il n’empêche, de toute la soirée, je n’ai pu voir ni le batteur ni le deuxième guitariste. Quant à ceux sur la rambarde en hauteur, j’imagine qu’ils ont du avoir un beau torticolis, ayant passé la soirée la tête penché pour voir la scène à cause des piliers. Je n’ai pas fini mon coup de gueule : au lieu de commencer à 19h30 comme c’est écrit sur les billets, le concert débute à 19h. MERCI DONC AUX ORGANISATEURS.

Passons au concert. J’ai donc loupé la première partie, mais aussi manqué le début de le seconde première partie. Il s’agit donc soit d’Amoral soit de Before The Dawn. Quoi qu’il en soit, la musique du groupe est sympathique, orientée folk/death. Le son est bon, pas trop fort, ce qui permet d’entendre tous les instruments.

Nous n’attendons pas trop longtemps avant que n’arrive Amorphis. Le public est très présent et les acclamations fusent. Le groupe entame "Silver Bride," single et tube issu du dernier album en date, "Skyforger". Le son reste parfait, et les claviers ne passent pas inaperçus. Le dernier album sera largement à l’honneur, ce qui est plus qu’appréciable. Ils joueront notamment le puissant "Majestic Beast," "The Sky Is Mine" et "From The Heaven Of My Heart". "Silent Water" n’est pas oublié car ils nous font l’honneur de jouer le titre éponyme, titre magnifique aux claviers mélancoliques. Parmi les albums récents, on a aussi droit à "The Smoke" issu d’"Eclipse", premier album du chanteur Tomi Joutsen.

Mais les premiers Amorphis ne sont pas en reste, ce qui fait le bonheur du public. En témoignent les titres "The Castaway," "Against Widows", "Cares" ou encore "Black Winter Day". Le chanteur est communicatif avec le public qui lui rend la pareille. Les lumières se rallument. Le public acclame. Vient le temps du rappel. Ils interpréteront trois titres. Le public hurle de joie quand débute "Sign Of The North Side", issu de "Tales From The Throusand Lakes". Vient ensuite "House of Sleep", repris en chœur par la foule. Enfin, la soirée se clôture sur "My Kantele" et son solo de claviers.

Un très beau concert qui a passé très vite (il se termine à 22h00). On espère qu’une chose : que les finlandais repasseront très vite dans la grande salle de La Loco, ou mieux, au Trabendo.